Qu’il s’appelle kouing douce, pain doux, pain des gras, kouing des gras,kouing-ened, c’est le même pain que les bigoudènes apportaient au four du boulanger pour la cuisson en commun.

Ce pain sucré était préparé pour le mardi gras, veille du mercredi des cendres, avant le carême, période de jeûne jusqu’à Pâques.

En Bretagne, Finistère sud il est nature, plus au nord il est accompagné de raisins secs trempés dans le rhum.

Cependant je me souviens que lorsque nous allions en Août au Guilvinec, un boulanger en préparait une fois par semaine et nous profitions ainsi de ce pain doux à mi -chemin entre la brioche et le pain.

Alors petite nostalgie de ces vacances bretonnes, mardi gras de rigueur, j’ai retrouvé un certain goût d’enfance avec cette recette.

P1150334

 

kouing douce

Ingrédients

550g de farine

2 œufs

1 cuillère à café de sel

20g de levure de boulanger

70g de sucre

160g de lait

200g de beurre

Vanille

 

P1150299

 

Dans le bol du mixeur mettre la farine, le sucre, le sel, mélanger en ajoutant les œufs, la levure délayée dans le lait tiédit. Pétrir avec le crochet 5 minutes puis ajouter le beurre ramolli, pétrir de nouveau jusqu’à ce que la pâte devienne souple et élastique.

On peut réaliser cette opération à la main.

P1150302

 

P1150306

 

P1150309

 

Laisser reposer cette pâte recouverte d’un torchon à peu près deux heures

P1150314

 

Mettre ensuite dans un moule à manqué recouvert de papier sulfurisé, le dorer à  l’œuf battu et l’enfourner dans un four préchauffé à 160°C.

P1150315

 

P1150319

 

Cuire 45mn environ 

P1150321

 

P1150323