Nous avons la chance à Nantes d’avoir de belles tables et je voulais parler aujourd’hui d’une récente, ouverte il y a tout juste un mois.

Guillaume Maccotta, ancien maître d’hôtel chez Eric Guérin à la Mare aux oiseaux, puis chez Lulu Rouget, vient de créer un nouveau lieu des plaisirs de la table.

 Le chef est Maxime Bocquier, lui aussi a travaillé à la Mare aux oiseaux comme second puis au Jardin des plumes avec Albert Riera.

Pour compléter cette équipe de choc, Maxime est secondé par Clément en cuisine.

Guillaume sait recevoir avec une gentillesse naturelle doublée d’un professionnalisme sans faille.

Il a conçu un intérieur dans lequel il fait bon se poser, chaleureux et confortable.

Les produits de saison proviennent du marché de Talensac, à deux pas du restaurant  et sont d’une fraîcheur irréprochable.

Sur la carte ils sont  juste mentionnés. Maxime met tout son talent et son imagination pour les travailler. Il préserve leur authenticité et les révèle autour d’une sauce tout en légèreté.

 

20160519_202410

 

20160519_202426

 

 

le menu du soir

20160519_202922

20160519_202956

avec l'apéritif

20160519_203538

 

 

 

les deux entrées

20160519_210015

20160519_210037

 anguille fumée avec betterave, tempura et oeufs de truite

puis poulpe en carpaccio, fromage de chèvre et courgette

deux très belles entrées, j'ai préféré l'équilibre de la première, plus puissante en bouche.

 

 

premier plat

20160519_213109

saint Pierre avec son asperge à la plancha, sauce arête,cacahuète torréfiée en crumble

 

deuxième plat

20160519_213048

ris de veau, petit Lu sur chou pak-choï, feuilles de bettes en purée et une sauce très parfumée à l'ail des ours

 

 

 

les desserts

20160519_222505

20160519_222513

Le premier dessert est un tube de crème d'hibiscus avec du concombre en sirop de verveine, des framboises fraîches et un biscuit émietté à l'huile d'olive.C'est très végétal, très frais, très savoureux.

Le deuxième se présente sous la forme de riz au lait et de rhubarbe déclinée en guimauve givrée, en morceaux pochés.J'ai moins aimé le côté gras et sucré du riz.

 

Pour moi c'est une belle découverte et on ne peut que les encourager.

Le midi Guillaume et Maxime proposent deux menus déclinés de quinze à trente et un euros.

Le restaurant est ouvert du mardi midi au samedi soir.

Restaurant Lamaccotte, 63 rue de Bel-Air, Nantes

02 85 37 42 30